PARTIR UNE SEMAINE AVEC UNE VALISE CABINE


Je déteste laisser mes bagages dans la soute quand je prends l'avion. Je m'arrange donc toujours pour que TOUTES mes affaires tiennent dans une valise cabine. Une Samsonite ultra-légère (2,2 kg à vide, même si c'est encore trop), ultra-résistante (ça c'est vrai : quand mes chats sautent dessus, ils n'arrivent pas à la casser) et qui a pas mal d'heures de vol. J'ai donc l'habitude d'optimiser ma petite valise de 33 litres (photo ci-contre) pour la remplir au maximum, sans qu'elle craque et sans tout retrouver froissé à l'arrivée. Explications...

Le plus important : mettre sur soi ce qu'on a de plus encombrant ou de plus lourd. Par exemple, la fois où je suis partie en Islande en plein hiver, j'ai voyagé avec ma parka et deux pulls superposés (même si je ressemblais au bonhomme Michelin). Bon, c'est vrai, ça donne parfois des ensembles cocasses ; par exemple, je me souviens d'avoir pris l'avion en doudoune et escarpins de soirée parce que j'allais à Salzbourg en hiver (= froid) pour assister à un concert de musique classique (= belles chaussures)...
Allez-y mollo sur les produits de beauté. C'est le moment de ressortir de vos placards les doses d'essai décollées dans les pages de magazines ou offertes chez Sephora. Vous pouvez aussi acheter des kits pour avion déjà tout prêts (René Furterer ou Klorane pour les shampooings, Bioderma ou Nuxe pour les soins et démaquillants) ; ou encore transférer vos propres produits dans des mini-flacons. Le tout, c'est de réduire le poids et l'encombrement au maximum.
.
Ne faites pas voyager de "contenants" à vide. Les chaussures, par exemple, peuvent être garnies de chaussettes roulées en boule, les chapeaux de câbles d'alimentation ou de collants, etc.
.
C'est fou le nombre de vêtements qu'on peut faire rentrer dans une valise cabine ! La règle de base : on pose au fond de la valise les habits les moins fragiles (jeans, shorts) et sur le-dessus les plus fragiles (chemises, robes). Autre règle importante : un vêtement roulé ne se froisse pas (mais un vêtement en boule, si, attention de ne pas confondre). Par conséquent, pour optimiser mon bagage, je n'hésite pas à rouler en tube mes jeans, T-shirts, shorts et pulls, et à bourrer les interstices et les coins de la valise avec les accessoires (ceintures, mouchoirs, câbles d'alimentation) et les sous-vêtements.
.
Enfin, on peut également optimiser sa valise en évitant d'emportant des choses inutiles : le sèche-cheveux (il y en aura un à l'hôtel, sinon tant pis), le polissoir (vos ongles ont aussi droit à des vacances), le chat (il faut bien quelqu'un pour surveiller votre maison en votre absence). Quant aux multiples câbles d'alimentation (ordinateur, téléphone, appareil photo), remplacez-le par un seul chargeur universel. Si si, ça existe, la preuve en image (celui-ci, très pratique et léger, coûte moins de 50 € la Fnac).
.
Vous voyez que voyager léger n'est pas mission impossible ! Et puis, réussir à tout mettre dans une valise cabine, ça oblige à faire le tri pour ne garder que l'essentiel, ce qui n'est jamais une mauvaise chose en soi...


3 commentaires:

Anonyme a dit…

Les vêtemens roulés : ça, c'est une super idée !

Eva Cordel a dit…

En plus, c'est garanti anti-froissage ! Quand on a (comme moi) un poil qui pousse dans la main au moment d'attraper le fer à repasser, c'est la solution idéale pour faire rentrer plein d'habits dans la valise sans en froisser aucun...

george Stlouismo a dit…

Le Cabinet de Transformation vous invite à relooker votre garde robe.
penderie

Enregistrer un commentaire