LA JOURNÉE DE LA JUPE TRAPÈZE

Selon votre homme, elle reste le vêtement le plus sexy après la culotte à frous-frous ; selon votre patron, elle vous rend crédible lors d’une négociation. Selon vos amies, elle met en valeur vos jambes ; selon vos enfants, vous êtes la plus jolie (et la plus féminine) des mamans en jupe ; selon votre mère, on n’aurait jamais dû autoriser le port du pantalon aux femmes. Et vous, vous êtes d’accord avec tout le monde. Sauf que vous n’en portez jamais.
Toutes les femmes sont unanimes sur ce point : la jupe, c’est bien. Mais le monde est divisé en deux : celles qui en portent, et les autres (bien plus nombreuses). Pourquoi la jupe fait-elle si peur ? Craint-on d’avoir froid, d’exposer sa féminité, de montrer des jambes sur lesquelles on complexe ?... Le choix de modèle est immense, et vous verrez que quelle que soit votre morphologie, il existe forcément une coupe qui vous mettra en valeur. Alors n’hésitez plus !


JE N’AI PAS 20 ANS

A priori, le choix d’une jupe dépend davantage de la silhouette que de l’âge. Néanmoins…

- Si vous n’avez pas encore 20 ans, gardez pour plus tard les modèles en laine qui arrivent au genou. Vous aurez le temps d’y venir (ou pas).


- Si vous n’avez plus 20 ans, vous pouvez vous débarrasser de la jupe kilt de vos années collège et de votre jupon hippie style gitane. Dans un cas, vous passeriez pour une ado attardée, dans l’autre, pour une baba cool sur le retour.


- Vous avez de belles jambes ? Vous pouvez vous permettre la mini-jupe après 40 ans, à condition de ne pas tomber dans le vulgaire. Ainsi, associez-la en hiver avec des collants opaques et des bottes (pas des cuissardes, pas des stilettos) ; en été, calmez le jeu avec des spartiates et des ongles de pieds colorés.

J’AI DES JAMBES ÉPAISSES

Comment savoir si votre morphologie vous permet de porter n’importe quel modèle, ou s’il vaut mieux faire attention ? Tout simplement en vous tenant debout et en serrant vos jambes l’une contre l’autre. S’il reste un espace, bingo ! Sinon, rassurez-vous, rien n’est perdu…

- Misez tout sur la jupe trapèze : sa forme en V inversé, qui enserre les hanches et s’élargit progressivement jusqu’aux genoux, va à tout le monde, et en particulier à celles qui ont des jambes un peu épaisses. Par effet d’optique, la forme évasée diminue la largeur de la jambe.

- Portez des talons. Vous perdrez instantanément des centimètres de circonférence au niveau des mollets et de la cheville.

JUPE UNIE OU À MOTIFS ?

- Tout est question de goût. Sachez cependant que la jupe est le support idéal pour arborer une couleur que vous aimez, mais qui ne vous sied pas au teint. Par exemple, vous êtes châtain avec des yeux noisette et ce sont les couleurs chaudes qui vous flattent. Pourtant, vous adorez le violet. C’est l’occasion d’en porter ! La jupe étant loin du visage, elle ne nuira pas à votre teint… A condition de porter entre votre visage et elle une couleur qui vous convient.


- Vous pouvez faire preuve de fantaisie en choisissant une jupe à imprimés : fleurs, carreaux, rayures, coccinelles… Tout est une affaire de bon sens. Si vous êtes ronde, vous éviterez les rayures horizontales qui élargissent ; si vous êtes petite, les grosses fleurs qui vous noieraient ; si vous portez un pull à dominante turquoise, une jupe mauve. Etc…

EXISTE-T-IL DES JUPES BASIQUES ?

Vous cherchez un modèle indémodable et qui, si possible, tombera aussi bien sur vous que sur votre meilleure amie ? Un modèle qui vous permettra de changer facilement de style ? Voici quelques propositions…


- La jupe trapèze, précédemment citée et que vous pouvez décliner à l’infini : en coton ou en soie, à taille haute ou pas, avec des poches, ceinturée, avec les surpiqûres apparentes… Vous la porterez en toutes circonstances et quel que soit votre style : avec des spartiates, un débardeur et une ceinture en cuir naturel, pour un style chic-décontracté ; avec une chemise à jabot et des bottes lacées pour un style XIXème réactualisé ; avec une veste en jean crème ou blanche et des escarpins pour aller travailler… Vous ne pourrez plus vous en passer.

- La jupe en jean, plus ou moins longue. Elle gaine les petites culottes de cheval et on peut la mettre aussi bien la journée que le soir, en l’associant à un blazer.

- La jupe en mousseline (doublée), imprimée : pour réveiller un petit haut noir.

Y A-T-IL UNE SAISON POUR PORTER LES JUPES ?

Mais non : en hiver, un pull à col roulé, des collants opaques et un caban viendront réchauffer votre corps transi de froid et, en été, des sandales (spartiates, tongs…) et un petit décolleté en V calmeront le jeu d’une jupe un peu courte.

Il ne vous reste plus qu’à franchir le pas ! Et rappelez-vous une règle fondamentale en matière de jupe : plus elle dévoile les jambes et plus on cache le décolleté. Il faut bien cultiver un peu de mystère…


Autres articles dans la rubrique "Mode & Style" :

Comment choisir son jean ?


  • Paraître plus jeune : je perds 10 ans en m’habillant autrement
  • Homme : comment avoir le look le plus ringard possible ?
  • Finis les vêtements froissés !
  • Je m’habille comme un garçon (ou presque)
  • Physique ingrat : trouver son style
  • Vintage : faire du neuf avec du vieux
  • C'est décidé : je me prends une veste !
  • Les indispensables de la garde-robe
  • Des chaussettes et des hommes
  • Avec quoi porter mon jean ?
  • Bien choisir son costume
  • L’imprimé léopard, je l’adopte ?




    1. Aucun commentaire:

      Enregistrer un commentaire