VINTAGE : FAIRE DU NEUF AVEC DU VIEUX

Vous en avez marre de croiser dans la rue votre petite robe fétiche portée par cinq filles différentes ? Vous n’êtes plus sûre de vouloir investir dans une veste qui vous coûtera un bras et durera une saison ? Vous aimez chiner ? Alors, vous êtes faites pour porter du vintage ! Le vintage, ces habits de seconde main qu’on trouve notamment dans les friperies (vente en vrac) ou les dépôts-vente (pièces parfois plus anciennes et mieux rangées), et qui sont revenus sur le devant de la scène mode depuis quelques années, sous l’impulsion (entre autres) de la crise et de Kate Moss… Vous voulez vous rhabiller chic, rock ou cool à moindre frais ? C’est possible !


LE BUDGET

Il est très variable selon l’endroit où l’on chine. D’un euro pour une chemise Zara sur un vide-grenier, à 300 euros pour un trench Burberry dans un dépôt-vente du Marais, les prix peuvent faire le grand écart. En moyenne, dans une friperie, comptez 5 euros pour un petit top, 20 euros pour un jean, 50 euros pour une robe de soirée, 50 euros pour une paire de chaussures en cuir, 60 euros pour un sac à main, 80 euros pour un blouson en cuir.
Les prix s’envolent lorsqu’il s’agit de vêtements ou accessoires couture : 250 euros pour une veste smoking Sonia Rykiel, 800 euros pour un sac à main Chanel…

LES PIÈCES À RECHERCHER

Les basiques
Si vous tombez au hasard de vos « fouilles » sur un trench-coat beige bien coupé, une veste smoking, un Perfecto en cuir, une veste en jean, un pull irlandais, des Doc Martens, de jolies bottes… N’hésitez pas : vous ferez certainement une bonne affaire.

Les vestes militaires
Issues de surplus, on trouve encore des vestes d’époque dans les friperies des Halles à Paris, ou sur certains marchés de province (place Saint-Michel à Bordeaux, certains dimanches matins, par exemple). Pour environ 10 euros, vous aurez une veste militaire très tendance cette saison ! Essayez-la avant d’acheter : certaines tombent mieux que d’autres. L’idéal : qu’elle soit légèrement cintrée, arrive aux hanches et possède encore cousu sur l’épaule le drapeau de son pays d’origine. Vous pourrez facilement transformer votre authentique veste militaire en saharienne, en la ceinturant.

Les vêtements des années 80
Avec le revival du look Dallas, vous pouvez vous lâcher sur certaines pièces qui sont devenues vintage (eh oui, déjà !). Mais gare au « fashion faux-pas »…
A retenir :
- les escarpins à bouts semi-pointus dans des tons très colorés (rouge magenta, bleu roi…) ;
- les robes moulantes (si on peut se le permettre) ;
- les vestes oversized, longues et fortement épaulées ;
- Les hauts à manches ballons.

LES VÊTEMENTS À LAISSER SUR PLACE

- Les habits à gros défaut : tache de transpiration, tissu déchiré, bouton manquant (à moins qu’on ne décide de tous les changer), doublure en miettes…

- Les habits mal coupés : épaules qui tombent, blousons ou vestes trop serrés…

- Certaines matières sont à éviter : le lycra, le polyester ne vieillissent pas bien. Privilégiez les cuirs, la soie, le lin, le coton, la laine.

- Les couleurs et motifs improbables : vert caca d’oie, fleurs de Mémé Raymonde n’arriveront jamais à rendre votre slim chic. Des valeurs sûres ? Les couleurs passe-partout, les imprimés indémodables comme le Liberty, le pied-de-poule, le prince-de-galles, les motifs géométriques. Pour les carreaux : il faut voir…

COMMENT MARIER DES VÊTEMENTS VINTAGE AVEC MA GARDE-ROBE ?

- Avec une robe vintage à motifs qui datent (petits poissons, grosses fleurs), ressortez votre veste en jean ou votre blouson en cuir.

- Avec une veste militaire : une robe à fleurs en mousseline, un slim ou un pantalon en cuir.

- Avec des imprimés ethniques (boubou compris) : une veste chic assez longue, unie, dans un coloris neutre mais assorti (noire si le tissu de l’imprimé est rouge et noir, par exemple).

- Avec une jupe romantique en broderies anglaises : de gros sautoirs et un trench.

- Avec une veste-uniforme d’écolier (se reconnaît à son écusson) : une jupe crayon et des collants opaques, ou un slim avec des low-boots.

- Avec un pantalon d’homme large : un spencer, des chaussures plates, une chemise blanche et un sautoir.

LES BONNES ADRESSES

- A Paris :

Free’P’Star : 8 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 4ème arrondissement. Des prix très abordables et un choix énorme, avec des arrivages permanents.

Guerrisol : 17 bis boulevard de Rochechouart, 9ème. Si vous aimez fouiller, vous ne serez pas déçue ! Des prix imbattables, mais souvent aussi de drôles d‘odeurs.

Vintage : 32 rue des Rosiers, 4ème. Une boutique petite par la taille, mais grande par le choix d’accessoires.

Kiliwatch : 64 rue de Tiquetonne, 4ème. Un choix très large, où le neuf et l’occasion se côtoient. Tout est bien rangé… et on le paie.

Noir Kennedy :12 rue du Roi-de-Sicile, 4ème. La plus rock des friperies sélectionnées. On y trouve aussi du neuf et les prix sont assez élevés, mais les inconditionnels de la Doc Martens et du Perfecto y trouveront leur compte…

- Par Internet :

Certains sites se sont spécialisés dans la vente de pièces de seconde main : www.goldymama.com, www.esprit-vintage.com, www.dentelleetmacarons.com



Pas besoin de casser sa tirelire pour se forger un look à soi ! Avec un brin d’inventivité, et en prenant garde à ne pas se transformer en Tatie Danielle ou Sue Ellen, on peut redonner vie avec bonheur aux vêtements de récupération…


Autres articles dans la rubrique "Mode & Style" :
             Etc.


    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire